04/01/2018 News

Les finalistes du Ballon d’or africain 2017

Qui pour succéder à Riyad Mahrez ? Le brillant Pierre-Emerick Aubameyang, le chatoyant Sadio Mané ou l’étincelant Mohamed Salah ? Passage en revue des forces en présence avant l’annonce finale, le 4 janvier prochain, à Accra.

 

Pierre-Emerick Aubameyang (Dortmund, Gabon)

 

 

Pierre-Emerick Aubameyang

 

 

L’international gabonais est le seul du trio de finalistes à avoir déjà remporté la distinction. Depuis trois ans, sa régularité impressionnante face aux buts l’invite systématiquement sur le podium. Cette année encore, le meilleur buteur de Bundesliga a frappé fort, avec pas moins de 43 buts en 52 matchs avec Dortmund. Un ratio digne des meilleurs attaquants du monde, qui lui donne cette année encore de bonnes chances au suffrage.

 

Néanmoins, force est de constater qu’en dépit de cette avalanche de buts, Dortmund n’a pas soulevé d’autre trophée que la Coupe d’Allemagne durant l’année civile, après avoir été distancé en championnat par le Bayern Munich. L’ancien joueur de Saint-Étienne aurait pu compter sur la CAN, disputée à domicile, pour égayer son bilan, mais le Gabon s’est complétement raté lors de la phase de poules. En qualifications, le niveau n’a pas été plus glorieux et les Panthères ne disputeront pas la Coupe du monde en Russie l’été prochain. Un facteur qui pourrait peser dans la balance face à ses deux concurrents.

 

Mohammed Salah (Liverpool, Egypt)

 

 

Mohammed Salah

 

 

Son talent évident a mis du temps à éclore, mais il est désormais au firmament. Relancé à l’AS Rome, où il a réalisé deux saisons de très haut niveau après son échec à Chelsea, l’ailier égyptien fait depuis cet été le bonheur du Liverpool FC. Recruté contre 42 millions d’euros – ce qui en fait le joueur africain le plus cher de l’histoire –, il empile depuis les dribbles, les actions de classe et les buts sur les bords de la Mersey avec pas moins de 14 réalisations en championnat et 6 en Ligue des champions depuis le début de saison.

 

Contrairement à Aubameyang, Salah a le mérite de ne pas avoir levé le pied avec sa sélection cette année. L’ancien joueur du FC Bâle a grandement participé à la qualification de l’Égypte pour la Coupe du monde, une première depuis 1990, grâce à cinq buts (dont un doublé lors de la victoire décisive contre le Congo). Sa défaite en finale de la CAN 2017, remportée au bout du suspense par le Cameroun de Vincent Aboubakar, reste le seul point noir d’une année exceptionnelle à tous les niveaux, qui pourrait faire de lui le premier Ballon d’or égyptien de l’histoire.

 

 

Sadio Mané (Liverpool, Sénégal)

 

 

Sadio Mané

 

 

Le coéquipier de Mohamed Salah à Liverpool a lui aussi réalisé une saison de toute beauté. Auteur de treize buts en 2016-2017, il aura longtemps permis aux Reds de tutoyer les sommets de la Premier League, avant que sa blessure contre Everton ne « coûte le titre » à son équipe, selon les mots de Steven Gerrard. À nouveau blessé après un début de saison tonitruant, l’ancien joueur de Southampton a délivré deux passes décisives pour son grand retour contre West Ham début novembre, histoire de prouver à tous qu’il restait décisif à la moindre opportunité.

Désigné meilleur joueur sénégalais pour la quatrième fois consécutive en novembre dernier, Sadio Mané aura en outre été l’un des grands acteurs de la qualification des Lions de la Téranga pour la Coupe du monde en Russie, une première depuis 2002 et la génération dorée menée par El-Hadji Diouf. En février, il a néanmoins échoué en quarts de finale du tournoi continental en ratant son dernier penalty décisif face au Cameroun, ce qui tempère quelque peu son bilan étincelant.

 

Notre pronostic :

1/ Salah (60% de chances)

2/ Mané (30% de chances)

3/ Aubameyang (10% de chances)