09/02/2017 News

Le "Onze d'Or" de la CAN Total 2017

32 rencontres, 66 buts inscrits, des surprises, des révélations, la CAN Total 2017 nous aura tenu en haleine pendant près d’un mois, jusqu’au 5 février 2017. Au lendemain de la finale remportée par les Lions Indomptables du Cameroun, l’heure est venue de revenir sur le « Onze de Légende » de Football Together pour cette 31ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations.

 

Gardien :

 

Essam El Hadary (Egypte) : Le doyen de la CAN Total 2017 - 44 ans, Essam El Hadary, devait occuper le banc de touche pour y jouer le rôle de mentor auprès de l’équipe des Pharaons. Il s’est finalement vu contraint de renfiler les gants, dès les phases de poule. Depuis, l’histoire parle pour lui-même : seulement deux buts encaissés, deux pénaltys sauvés lors de la séance de tirs au but face au Burkina Faso et une 5ème finale de Coupe d’Afrique des Nations jouée dans son intégralité… Monsieur El Hadary devient l’homme de la compétition !

 

Défenseurs :

 

Michael Ngadeu-Ngadjui (Cameroun) : Si les Lions Indomptables ont été sacrés champions d’Afrique lors de cette CAN Total 2017, le pilier de la défense camerounaise y est évidemment pour quelque chose. La jeune recrue du Slavia Prague ne compte que 12 capes avec les Lions et est déjà d’un calme déconcertant. Auteur d’un but en demie-finale, il a impressionné les supporters par ses relances.

 

Kara Mbodji (Sénégal) : Le joueur d’Anderlecht (Belgique) s’impose comme le patron de la défense sénégalaise. Auteur d’un but contre la Tunisie pour son premier match dans la compétition, le « Roc » de la Teranga (1m92 pour 85 kg) s’est donné corps et âme pour contenir les assauts camerounais. Nous n’avons pas fini d’entendre parler de lui.

 

Ahmed Hegazy (Egypte) : L’homme de confiance d’Hector Cuper ne pouvait être exclu de cette liste. Il est l’un des principaux artisans de la solidité défensive des Pharaons dans ce tournoi (seulement 2 buts encaissés). Du haut de son mètre quatre-vingt-quinze, le défenseur qui évolue dans le club d’Al Ahly en Arabie Saoudite confirme les éloges que l’on fait de lui.

 

Adolphe Teikeu (Cameroun) : Chouchou du peuple camerounais, Adolphe Teikeu complète  la défense centrale des Lions Indomptables avec son acolyte Ngadeu-Ngadjui. Le défenseur du FC Sochaux a été absolument impérial en demi-finale contre le Ghana. Sorti malheureusement sur blessure en finale, il sera à surveiller après ce tournoi qui lui aura offert une belle visibilité.

 

 

Milieux de terrain :

 

Christian Atsu (Ghana) : Quelque peu irrégulier avec son club de Newcastle mais rayonnant avec les Black Stars, Atsu est une pièce maîtresse du dispositif d’Avraham Grant. Ses qualités de percussions ont permis aux Ghanéens de se hisser jusqu’en demi-finale de la compétition mais « la malédiction » qui semble frapper les Black Stars depuis 2008 a eu raison de leur parcours. Ils finissent 4ème de la CAN Total 2017.

 

Charles Kaboré (Burkina Faso) : Le capitaine des Étalons a inondé la CAN Total 2017 de sa capacité à réguler le jeu. Véritable métronome du Onze de Paolo Duarte, l’ancien Marseillais a dicté le tempo du Burkina Faso les ayant menés jusqu’au podium puisqu’ils finissent 3ème. Et pourtant le Burkinabé, âgé de 28 ans à peine, a annoncé qu’il mettait un terme à son aventure internationale. Cette belle performance va-t-elle le faire changer d’avis ? Rendez-vous en 2019 au Cameroun.

 

Mohamed Salah (Egypte) : Âgé de 24 ans seulement, Mohamed Salah est déjà considéré comme un cadre des Pharaons. Comptant déjà 47 sélections pour 29 buts en équipe nationale, il est d’ailleurs l’auteur de 2 magnifiques buts dans la compétition. Un coup-franc en phase de poule qualifiant ainsi l’Egypte pour les quarts et une enroulée géniale en demi-finale permettant ainsi à l’Egypte d’accéder à sa 9ème finale d’une Coupe d’Afrique des Nations.

 

Attaquants :

 

Christian Bassogog (Cameroun) : Le jeune camerounais a été la révélation de cette CAN Total 2017. Pensionnaire du club d’Aalborg au Danemark, il est arrivé par la petite porte dans la compétition mais a fait parler son talent pour finir Total Man Of The Competition. Percussions, adresse, lecture du jeu, le Camerounais ne devrait pas rester très longtemps au Danemark. Attendons-nous à le voir dans une grosse écurie européenne !

 

Junior Kabananga (République Démocratique du Congo) : Co-meilleur buteur de la compétition alors qu’il quitte le tournoi en quarts de finale, Junior Kabananga se charge de corriger ses adversaires. Avec un but lors de chaque match qu’il a joué (3 buts) , pour le plus grand bonheur de son équipe et des supporters qui ont pu danser à l’envie le « fimbu » (danse de la victoire). Le joueur d’Astana a survolé la 31ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations

 

Aristide Bancé (Burkina Faso) : « L’homme à la crête blonde » a guidé les Étalons sur le front de l’attaque burkinabaise - bien aidé par Préjuce Nakoulma. Doyen du groupe, Aristide Bancé (32 ans) est sorti de sa tanière au moment où son équipe avait le plus besoin de lui. Buteur lors du quart de finale contre la Tunisie, il montre la marche à suivre au Burkina Faso pour les qualifier en demi-finale, au cours de laquelle, il réitère l’exploit en venant inscrire à Essam El Hadary son 1er but de la compétition !

 

Remplaçants :

Gardien : Fabrice Ondoa (Cameroun)

Défenseurs : Mehdi Benatia (Maroc), Marcel Tisserand (République Démocratique du Congo), Steeve Yago (Burkina Faso)

Milieux de terrains : Tarek Hamed (Egypte), Thomas Partey (Ghana)

Attaquants : Préjuce Nakoulma (Burkina Faso)