17/02/2017 News

Les « Brésiliens » contre le « Tout Puissant », l’Afrique met son trône en jeu !

Deux semaines jour pour jour après le choc entre les Pharaons d’Egypte et les Lions Indomptables du Cameroun pour le compte de la finale de la CAN Total 2017, l’Afrique nous propose à nouveau ce qui se fait de mieux en terme d’opposition mais cette fois-ci au niveau des clubs. En effet, ce samedi 18 février la capitale sud-africaine Pretoria sera l’hôte de ce duel au sommet entre le club local des Mamelodi Sundowns et le géant congolais du TP Mazembe. Football Together vous propose de revenir sur ces deux clubs qui se disputeront dans deux jours la suprématie du continent africain.

 

« Honneurs aux invités » a-t-on l’habitude de dire, le match se disputant à Pretoria, bastion des « Brésiliens » (surnom des Mamelodi Sundowns), c’est le Tout Puissant Mazembe qui ouvre le bal. Et cela tombe plutôt bien, puisque l’on a affaire ici à l’un des clubs les plus emblématiques d’Afrique. Créé en 1939, à Elisabethville (aujourd’hui Lubumbashi) par des moines bénédictins, le club est repris par Englebert (célèbre entreprise belge de pneumatique) dans les années 1950. Lors de leur première saison semi-professionnelle, le F.C Englebert termine premier et invaincu, ce qui leur vaut le surnom de « Tout Puissant Englebert ». Et c’est en raison de leur tunique noire et blanche que le surnom de « Mazembe » est apposé à « Tout Puissant », « Mazembe » signifiant « corbeau » en langue kiswahili.

                                                                                               

Le joyau de Lubumbashi comme aiment si bien l’appeler les « cent pour cent » le groupe des supporters du TP Mazembe est bien plus qu’un club de football pour eux, c’est leur vie. Joseph Bamono, l’une des figures emblématiques des « cent pour cent » va même jusque déclarer « Je peux sacrifier ma vie pour le club, je l’aime plus que ma femme » c’est dire l’amour que porte les Congolais au TP Mazembe…

 

En face, se dressent les Mamelodi Sundows, club le plus titré d’Afrique du Sud et vainqueur de la Ligue des Champions de la CAF 2016. Si leurs couleurs bleues et jaunes en font les « Brésiliens » d’Afrique du Sud, ce surnom pourrait également faire référence à leur jeu alléchant et porté vers l’avant comme en témoigne leur record de buts inscrits face au FC Powerlines (24-0). Depuis la création de ligue professionnelle de football en Afrique du Sud lors de la saison 1996/1997, les Mamelodi Sundows n’en finissent plus de rafler les trophées : 7 titres de champion national, 4 titres de Coupe d’Afrique du Sud et 1 Ligue des Champions africaine.

 

Pour un club qui a pour devise « The Sky is the Limit » (« Le ciel pour seule limite »), nul doute que les « Brésiliens » se jetteront corps et âme dans la bataille pour soulever le graal et ainsi prouver que même le ciel ne leur résiste pas. La mission sera certes très difficile mais à domicile dans une ville de Pretoria entièrement acquis à leur cause, tout est possible. Une chose est sûre, les Sud-Africains n’attendent qu’un but pour laisser exploser leur joie d’un énorme « LADUMA ! » (expression sud-africaine pour célébrer un but).