21/02/2017 News

Les « Brésiliens » sont sacrés rois en Afrique !

L’Afrique n’en finit plus de nous livrer ses plus beaux duels : ce samedi, en Afrique du Sud, dans l’antre du Loftus Versfeld stadium de Pretoria, le football africain nous a donné rendez-vous. En jeu, le trophée de la Super Coupe de la CAF Total, autrement dit la suprématie du continent pour le club qui parvient à remporter le graal. Pour cette distinction, deux clubs se livreront bataille : le Mamelodi Sundows FC, club de la banlieue de Pretoria et vainqueur de la Ligue des Champions de la CAF et le tout puissant Mazembe, club mythique congolais et vainqueur de la Coupe des Confédérations de la CAF.

Si les « Brésiliens » (surnom des Mamelodi Sundowns en raison de leurs couleurs qui rappellent fortement celles de la Seleçao) ont l’avantage de jouer à domicile dans un stade entièrement acquis à leur cause, les « Corbeaux » (« Mazembe » signifiant « Corbeaux » en langue kiswahili) auront à cœur d’être sacrés « Rois d’Afrique ».

 

C’est dans un stade où les « vuvuzelas » règnent en maître que le coup d’envoi est donné !

 

Sans doute crispés par l’enjeu, les locaux baclent leur jeu et se mettent seuls en danger face à une équipe du TP Mazembe qui paraît plus fraîche. Les Congolais jouent les contre à merveille et sans un malheureux Ben Malongo qui heurte le poteau par deux fois, le TP Mazembe aurait pu ouvrir la marque. Hormis quelques fulgurances du très remuant Billiat pour les joueurs de Pretoria, le jeu des Mamelodi Sundows est inoffensif et ne semble pas du tout inquiéter les visiteurs qui ne parviennent pas non plus à ouvrir le score. Les deux formations regagnent les vestiaires sur une égalité parfaite 0 à 0.

 

À leur retour sur la pelouse, les locaux sont plus tranchants et jouent plus vite vers l’avant. Ils déstabilisent le bloc des Congolais et obtiennent des décalages qu’ils n’arrivaient pas en créer dans le premier acte. Cela dit cette domination reste stérile en raison d’un excellent Gbohouo ; le portier ivoirien du TP Mazembe a dégoûté les attaquants adverses par ses parades extraordinaires. Mais à force de jouer avec le feu, on se brûle et les Congolais l’apprennent à leurs dépens. À la 82ème minute, Khamat Billiat, encore lui, obtient un penalty suite à un tacle pour le moins musclé dans la surface de réparation. L’occasion divine diront certains. C’est Nascimiento qui se présente au point de penalty et d’un contre-pied parfait il ouvre le score pour les « Brésiliens » laissant éclater dans le stade un : « LADUMAAA ! » (expression sud-africaine pour célébrer un but). Le reste ne sera que maîtrise, les locaux tiennent leur victoire et font patiemment tourner le ballon attendant le coup de sifflet final et l’explosion de joie commune.

 

Les locaux l’emportent ! Sur la plus petite des marges certes, mais ce succès permet aux Mamelodi Sundows FC de remporter cette première Super Coupe de la CAF Total et ainsi de régner en rois sur l’Afrique. Leur devise : « Sky is the limit » leur sied si bien !