03/10/2017 News

Tu sais que tu es un joueur africain qui peut jouer au Barça quand...

Certes, ton pays est assez éloigné de Barcelone, et ton chemin pour arriver au Camp Nou est semé d’embûches. Mais tu vas y arriver, comme tes prédécesseurs. Tu sais que tu es un joueur africain qui peut jouer au Barça quand…

 

… tu aimes parler de toi à la troisième personne.

 

… tu considères Pep Guardiola comme un entraîneur de seconde zone. Et c’est réciproque.

 

… tu acceptes l’idée qu’on ne te parlera jamais des trophées gagnés avec ta nation. Au contraire de ceux remportés avec ton club.

 

… tu t’obstines à croire qu’Alex Song aurait été l’un des meilleurs milieux défensifs de l’histoire s’il n’avait pas eu un corps en mousse.

 

tsq3_icon_sport_alex_song_barca.jpg

 

… tu es prêt à laisser le costume de star à un autre. Au contraire de ton statut d’idole avec ta sélection.

 

… tu as préparé tes papiers pour une demande de naturalisation espagnole. Ou tu la possèdes déjà. Bah oui : le nombre de places extra-communautaires dans un club, tu le connais par cœur.

 

… tu as déjà coché les dates de l’Africa Fashion Week Barcelona sur ton calendrier.

 

… tu répètes que la Ligue des champions 2009 a été remportée par le Barça grâce à un but d’un Camerounais.

 

… et tu n’oublies pas de rappeler que le transfert le plus onéreux de l’histoire du club concerne un enfant né d’une union entre un Malien et une Sénégalo-Mauritanienne.

 

… mais tu persistes à penser que Riyad Mahrez ou Sadio Mané constituaient de meilleurs choix.

 

… tu sais qu’il y a 1200 kilomètres entre la ville catalane et ton continent. Et qu’il faut environ 13 heures pour les parcourir en voiture. Car oui, t’aimes pas trop l’avion.

 

… tu connais la technique pour faire taire les racistes.

 

… tu ne t’appelles pas Jean Michaël.

 

… tu ne débats pas au sujet du plus grand footballeur africain de l’histoire. Eto’onnament.

 

tsq3_icon_sport_etoo1.jpg

 

… tu es capable de citer tous tes prédécesseurs. Même Steve Mokone, Emmanuel Amunike, Samuel Okunowo ou Diawandou Diagne.

 

… tu es capable de citer tous tes successeurs. Même Franck Kessié, Alex Iwobi ou Achraf Hakimi.

 

… tu as toujours rêvé d’organiser le tout premier match entre un club de ton pays et le Barça. Eh non, il n’a encore jamais vu le jour.

 

… tu étais aux premières loges pour l’ouverture de l’académie barcelonaise au Nigeria.

 

… pour toi, le transfert de l’été n’est ni Neymar ni Kylian Mbappé, mais Ezekiel Bassey, l’attaquant U20 des Super Eagles.

 

… normal : tu ne joues jamais sans ton maillot « 1899-1999 » que ton cousin t’a ramené du Maroc il y a bientôt vingt ans. Comment ça, il est trop petit ?

 

… tu as pleuré devant cette vidéo 

 

… dans ta cuisine, tu fais comme le tiki-taka, tout en une touche : un sucre dans le café, une pincée de sel dans les frites et une cuillère de chocolat en poudre dans ton lait.

 

… au pays, on t’appelle Andrés Iniesta quand tu évolues au milieu, Carles Puyol quand tu évolues en défense et Léo Messi quand tu évolues en attaque. Ou Johan Cruyff. Mais ça, c’est quand tu joues avec une orange.

 

Seydou Keita